Des fissures dans le Fediverse

La popularité récente de Mastodon mais plus largement du Fédiverse est intéressante. Mais. Ouai fallait mettre un “mais”. Mais, il commence à montrer quelques signes de fissures.

La fédération

Mastodon s’appuie donc sur du logiciel libre pour créer un réseau social fonctionnant sur le même principe que Twitter. Sauf que contrairement à Twitter, c’est un logiciel libre parlant un protocole ouvert s’appelant ActivityPub et OStatus.

Cette différence peut sembler mineure mais est en fait la force de ce réseau social : le protocole étant ouvert et documenté, il est possible pour plusieurs personnes de monter un serveur qui saura parler avec le reste du réseau.

On est donc sur un ensemble de serveurs parlant le même langages et pouvant donc communiquer entre eux.

C’est un peu comme les mails. Il existe tout pleins de fournisseurs de mails qui acceptent de parler entre eux. Vous pouvez donc via votre adresse @gmail.com envoyer un mail à quelqu’un chez @yahoo.fr . Tout comme sur mastodon, sur votre instance @octodon.social vous pouvez tooter votre ami se trouvant sur @mamot.fr .

Les serveurs bossent ensemble et forment un seul et unique grand réseau aggloméré.

Pour que ça soit effectivement le cas il faut donc 1 langage commun + accepter de se féderer. Le langage commun c’est sous le capot, le choix d’un protocole ouvert et normalisé. Par contre accepter de se fédérer c’est de la décision humaine.

Bref maintenant qu’on a vu ce qu’est en gros la fédération voyons les quelques soucis qui émergent en pratique dans le Fediverse.

La mort d’une instance populaire

Le Fediverse est donc peuplé d’environ 2000 instances Mastodon (mais pas que…). Les utilisateurs (Près de 1.5Millions) sont donc répartis entre ces instances.

Witches.town était l’une de ces instances. Pas la plus populaire mais pas non plus la plus petite des instances. Elle était maintenue par une personne. Une seule personne. Et pas de bol cette personne a décidée d’arrêter et du coup pas mal des sorcières ont dû trouver une nouvelle cabane.

Heureusement tout a été plutôt bien fait avec un long délai avant que ce ne soit effectif et pas mal de bonnes âmes ont proposées des places sur d’autres instances. Mais ça risque d’arriver de façon un peu plus chaotique les prochaines fois.

Il est donc important de bien choisir son instance Mastodon. Et il est même possible de monter sa propre instance perso afin de le gérer au plus proche de ses besoins.

Pleroma vs Mastodon.social

Je vous ai teasé que le Fediverse n’était pas uniquement composé d’instances Mastodon.

On y trouve également d’autres logiciels tels que Gnu.social qui est la suite de status.net qui était la suite d’identi.ca … Bref c’est un projet qui a une vie assez longue désormais et qui est toujours en place. Il me semble que c’est ce logiciel qui a créé le protocole OStatus (tout du moins ses ancêtres de fork).

Mais ce n’est pas tout. Le Fediverse grandit de plus en plus désormais et de nouvelles alternatives émergent régulièrement.

Une qui commence à avoir pas mal le vent en poupe est Pleroma.

Mais pas de chance, l’une des plus grosses instances (mastodon.social) a décidé de silence une instance pleroma ainsi que quelques devs pleroma. Parceque visiblement Pleroma a une vision légèrement différente sur la façon de faire les choses que les mainteneurs de mastodon.social. Bref drama drama drama.

Est-ce que le Fediverse va se scinder avec d’une part un Fediverse avec seulement Mastodon d’un côté et les autres de l’autre ? On ne le sait pas mais peut-être que ça pourrait arriver si la situation ne se désamorce pas.

IRC

Quittons le Fediverse un instant. Il fût un temps où le meilleur des protocoles de chat en ligne (IRC) était un seul et unique réseau féderé.

Vous pouviez vous connecter à n’importe lequel des serveurs existant à l’époque et vous vous retrouviez connecté à tout l’IRC. Tous les chans du monde accessibles en un point. Tout le monde au même point.

Puis il y a eu mésentente et coups-bas, un nouveau réseau parallèle s’est formé pour ensuite tout refusionner. Et ensuite quelques temps après commencer à se fractionner de partout. En cinq ans on est passé d’un modèle décentralisé fédéré à un modèle multi-centralisé non fédéré. Trente ans plus tard l’IRC est toujours morcellé en de nombreux réseaux.

C’est ce que risque le Fediverse.

Si vous voulez plus d’infos concernant l’histoire d’IRC, la page anglaise de Wikipedia en a un ptit résumé.

Le seul réseau fédéré qui malgré les années l’est encore est le SMTP : les mails. Et pourtant Google et Microsoft s’acharnent à briser cette fédération.

Préserver la fédération

Le meilleur moyen de protéger la fédération est de morceler le plus possible les instances.

Plus les instances sont nombreuses et petites moins elles ont d’intéret à briser la fédération et s’isoler. Au contraire, plus une instance devient importante moins la fédération a d’intéret pour elle.

Mais d’ailleurs pourquoi vouloir à tout point garder la fédération ? Parceque le succès d’un réseau social est directement lié à son nombre d’utilisateur afin de bénéficier de l’effet de réseau.

Pour virer ces crasses que sont Facebook, Twitter et tous les autres réseaux sociaux propriétaires, il faut une alternative crédible et fonctionnelle. Le Fediverse pourrait l’être.

Bon sur ce je vous laisse, je retourne à la fête du Fediverse.

PS : Tiens wikipedia n’a pas d’article concernant le Fediverse.

PS2 : Ha bha trois heures après finalement il y a un article Fediverse dans le wikipedia FR. Je comptais m’y atteler demain pour fêter le travail mais finalement j’ai été pris de vitesse.